Le Retail se transforme et prépare “l’après crise”

Les mesures de confinement qui s’imposent à la majorité des pays aux quatres coins du monde ont transformé nos habitudes de vie et de consommation. 

Après un élan de panique, certains produits sont venus à manquer pour diverses raisons : masques, gels hydroalcooliques, pattes, farine, oeufs, papier toilette. Les commerces non essentiels et restaurants ont fermé leurs portes, le “restez chez vous” est devenu la règle, ce qui en plus de changer nos habitudes, a impacté certains secteurs d’activité.

Même si l’horizon d’un “déconfinement” par étape se confirme, les comportements et modes de consommation ne vont pas instantanément revenir à leur état “d’avant COVID-19”. Dans cet état d’esprit, voici un état de la situation et l’évolution envisagée pour le secteur de la distribution.

L’alimentaire : l’omnicanal en pleine action

Maintenant 

Face aux mesures de confinement et aux horaires restreints des commerces alimentaires, certains consommateurs se sont repliés vers les options de commande en ligne. D’après Nielsen le e-commerce alimentaire a pratiquement doublé entre les deux premières semaine du confinement , avec notamment une hausse de +74% pour les commandes avec retrait en magasin. Une demande satisfaite malgré des délais allongés pouvant atteindre 15 jours en région parisienne.

Les consommateurs qui n’ont pas fait le choix de le vente en ligne, ont effectué leurs achats dans un périmètre plus restreint, ce qui a bénéficié au commerce de proximité et aux producteurs locaux qui ont eux aussi dû mettre en place des offres systèmes D : livraison groupée, partage de catalogue via facebook, prise de commande par SMS…  Le Marché International de Rungis a même mis en place une plateforme dédiée aux particuliers : Rungislivrechezvous.com.

Certains acteurs de la distribution alimentaire ont quant à eux inventé de nouveaux canaux de distribution en s’associant avec des partenaires tels que Uber Eats ou Deliveroo.

Nouvelles Tendances

Certains experts prédisent un retour aux achats en magasin post confinement ; nous pensons qu’une nouvelle tendance mixte verra le jour et que la distribution alimentaire devra s’adapter. Nielsen anticipe notamment que la part de marché du e-commerce devrait rester autour de 8% sur le reste de l’année 2020. Une opportunité à saisir à l’instar de notre client Franprix, qui a développé son application en ligne afin de faciliter pour ses clients l’achat de produits alimentaires à domicile. Outre Atlantique, la chaîne Kroger’s,  qui avait entrepris de “s’omincanaliser” en offrant la prise de commande via mobile, le retrait en magasins et des programmes de livraison, a connu un franc succès et ce, en amont du confinement. 

Culture, sports et loisirs : oui, mais à la maison

Maintenant 

Pour les amateurs d’événements sportifs, culturels ou musicaux, il a fallu reporter leurs plans. Les organisateurs de grandes manifestations ont dû annuler et reporter tous les événements. Les rediffusions et visites virtuelles auront permis à certains, grâce notamment à des initiatives comme celle de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) qui a donné accès à son catalogue gratuitement, de s’évader devant leur petit écran. Le “restez à la maison” est également de mise pour les activités sportives avec la fermeture des salles de sport. Cordes à sauter, bandes élastiques et tapis de yoga figurent sur le podium des ventes en ligne, avec des ventes multipliées par 7 à 9 par rapport à la période pré-confinement, toujours selon FoxIntelligence. Decathlon s’est même invité dans 70 magasins du réseau Franprix. Toujours dans le cadre du domicile, Content Square confirme aussi une croissance récente des ventes d’articles de décoration et d’ameublement – +167% par rapport à la période de référence (6 Janvier- 16 Février) !

Nouvelles Tendances

La reprise des grands événements publiques n’est pas encore pour demain…et il faut s’adapter. C’est ce qu’a fait notre client allemand Adam Hall, organisateur de spectacles qui offre désormais des services d’événements en ligne. Ce virage, certains acteurs l’avaient déjà pris. C’est le cas de notre client Zodio qui a diversifié ses canaux de vente en s’ouvrant au e-commerce.

La mode fait face à une demande volatile

Maintenant 

Même si le secteur de la mode s’était déjà omnicanalisé, les ventes ont été impactées par la fermeture des magasins. N’oublions pas qu’au début du confinement, les livraisons de produits de premières nécessité ont été privilégiées. D’après l’analyste Kantar, 90% des Français n’auraient fait aucun achat textile entre mi-mars et mi-avril. Autant dire que la gestion des assortiments et stocks post confinements ne va pas être simple. D’autant plus que certaines marques produisent en Chine et que leur chaîne d’approvisionnement a été impactée, et ce avant le confinement. 

Nouvelles Tendances

Même si les analystes attendent un rebond post confinement, la transformation digitale s’accélère dans ce domaine considéré temporairement comme “non essentiel” mais pour lequel l’expérience produit sera clé. 32% des Français et 45% des moins de 35 ans sont prêts à payer plus cher pour une expérience client sublimée d’après une étude OpinionWay menée pour Akeneo et Accenture. L’expérience produit et l’assortiment seront des éléments déterminants pour les acheteurs comme l’explique Kurt Geiger marchand de chaussures de luxe.

L’omnicanal, l’assortiment, la chaîne logistique et le “time-to- market” clés de votre réussite

Les retailers ont pu observé de grands changements en ligne, que ce soit sur les références ou les quantité demandées. Et ils ont dû y faire face. 

Mais qu’est-ce que cela implique pour votre organisation? 

  • Il faut être en mesure de s’affranchir des ventes en magasin et prendre le virage de l’omnicanal. 
  • Il faut adapter votre offre à une demande changeante et être en mesure de vous appuyer sur des circuits de production et logistique de proximité. 
  • Il faut repenser votre organisation interne pour vous adapter au travail à distance. 
  • Si à  court terme, la survie est la priorité, il faudra aussi repenser sa croissance et préparer le futur. Un futur qui sera impacté par des impératifs de réductions de coûts et exigences de ROI plus importants. 

Cela peut sembler insurmontable, mais ne vous inquiétez pas nous sommes là pour vous accompagner. Grâce à sa solution SaaS, Akeneo PIM vous pouvez :

  • Adapter facilement votre assortiment produit pour faire face à une demande évolutive et imprévisible.
  • Intégrer des nouveaux fournisseurs pour proposer plus de références produits et en ajouter de nouvelles pour pour prendre en compte l’évolution de la chaîne d’approvisionnement.
  • Ouvrir de nouveaux canaux de distribution et marchés.
  • Améliorer l’efficacité de la gestion de votre catalogue produit où que se trouvent vos équipes et ainsi votre time-to-market. 

Et bonne nouvelle, vous ferez des économies et bénéficierez d’un ROI rapide.

Passez à la vitesse supérieure ! Découvrez nos 7 conseils pour répondre aux attentes des consommateurs ou contactez-nous

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi...

A télécharger maintenant : les fonds d’écran de Ziggy

Avant vos conférences vidéo vous passez du temps à ranger votre espace de travail à la maison pour qu’il soit propre et présentable ? Et si vous pouviez garder votre bureau en désordre sans que cela se voit, voire lui donner un brin d’originalité ?  Et bien, nous avons la réponse ! Découvrez notre nouvelle…

En savoir plus