Carbon is the new black : partagez votre engagement grâce à quelques informations produits clés qui feront la différence

Jusqu’à présent, cela restait anecdotique pour les entreprises avec lesquelles nous travaillons, mais le calcul et le partage de l’impact carbone des produits est soudainement devenu une priorité absolue pour 2022, et elles ont déjà commencé à collaborer avec des plateformes permettant de mesurer la fameuse empreinte, avec la promesse de maîtriser et d’améliorer l’ensemble de la supply chain. Nous suivons d’ailleurs de près ces plateformes !

Le calcul de l’empreinte carbone des produits devient donc un processus standard et les entreprises doivent se dépêcher car cela permet aux consommateurs de prendre de meilleures décisions d’achat.

Les informations produits jouent un rôle important à cet égard, permettant aux entreprises d’être claires sur l’empreinte carbone de la fabrication de produits et de services – l’impact climatique mesuré en émissions équivalentes de dioxyde de carbone (CO2).


La réduction de l’empreinte carbone d’un produit a un effet non seulement sur les coûts des entreprises, mais aussi sur la demande. Alors que les produits plus écologiques ont tendance à être plus coûteux à produire, les consommateurs ont tendance à acheter plus à un prix donné lorsque les produits ont une empreinte carbone plus faible. Les niveaux de sensibilité et d’implication de la marque sur ce sujet ont un impact direct sur l’image de la marque. Et cette image influence directement la confiance dans la marque, l’attachement à la marque et l’engagement envers celle-ci. Grâce à une enquête que nous avons menée avec Opinion way en 2021, nous avons appris que 52 % des consommateurs seraient prêts à payer plus lorsque les valeurs de la marque font partie des informations produits partagées. Certificats et labels de qualité en premier !

Alors, par où commencer votre course vers une entreprise positive ? Qu’est ce qui importe vraiment pour les consommateurs finaux ?

Leurs besoins et leurs préoccupations seront différents, en fonction des domaines d’activité, des segments de consommateurs et de leur marché respectif. Alors que certaines entreprises ciblent les consommateurs “green” dans les marchés développés (plus matures sur le sujet), d’autres peuvent se concentrer sur une classe moyenne en forte croissance dans des marchés émergents (avec moins de préoccupations pour le sujet), ce qui signifie que les recommandations suivantes seront très pertinentes pour certaines entreprises et peut-être moins pour les autres. Cela signifie également à quel point il est essentiel d’adapter votre contenu et vos informations produits à ce que vous savez des attentes de votre client.

Voici 5 informations produits clés dans lesquelles vous devriez investir :

  1. Partagez vos valeurs via votre contenu

Construire des relations solides et pérennes avec les gens n’est possible que grâce à la transparence. Plus que vos produits et les services que vous offrez, les gens veulent en savoir plus sur votre objectif, votre mission et donc vos valeurs. Plus les « vraies personnes » (généralement les fondateurs ou les dirigeants de l’entreprise) incarnent ces valeurs et les partagent, meilleur sera l’impact. Malheureusement, certaines marques ont du mal à bien le faire, voire ne le font pas du tout. La traditionelle page “Qui sommes-nous ?” ne nous donne pas toujours une idée de leur histoire, de leur personnalité ou de leur passion. C’est encore trop basique et pas assez concret.

Alors quelles sont les bonnes pratiques ? 

Les marques qui performent le plus font un excellent travail pour exprimer leurs idées de manière inspirante, engageante et séduisante, et une catégorie spécifique de marques a une longueur d’avance : les Digital Native Vertical Brands. Vous savez, ces marques qui non seulement grandissent avec leur communauté, mais construisent l’entreprise avec elle. Elles partagent tout sur les fournisseurs avec lesquels elles travaillent, les matières qu’elles utilisent, leur vision pour l’entreprise, les actions concrètes qu’elles mènent, les organisations auxquelles elles font des dons, leurs combats.

Tout cela donne du sens aux consommateurs, et donc un engagement et une croissance plus forte.

2 exemples de marques engagées et engageantes, Everlane née aux US, Sezane, la pépite  française.

2. Eduquez sur les certificats et les labels qualité

Les consommateurs sont de plus en plus familiers avec les labels produits, et ils connaissent les plus crédibles. L’Oeko-Tex Standard 100 qui confirme l’absence de substances chimiques nocives en est un parfait exemple. Donc, si vous dépensez de l’argent pour obtenir ces labels, les partager avec les consommateurs via la page produit est une première étape ; être transparent sur la façon dont vous obtenez le label est un autre sujet intéressant. 62 % des consommateurs considèrent les certificats et les labels de qualité comme l’information n°1 démontrant l’engagement de la marque (cf première illustration de l’article).

Et cela ne se limite pas aux matières utilisées pour créer des produits. Être certifié B Corp est reconnu dans le monde entier et témoigne du travail des partenaires commerciaux tout au long de la supply chain. Du choix des méthodes de production, des matières premières et des conditions de travail à l’empreinte environnementale et à l’engagement dans la communauté. La certification B-Corp exige qu’une marque soit soumise à une analyse approfondie, répondant à plus de 200 questions. C’est un autre excellent exemple à inclure avec les informations standards affichées sur la page de description d’un produit.

Les consommateurs souhaitent en savoir plus sur les certifications. Ils veulent comprendre l’empreinte carbone de leurs paniers comme ils le font pour les calories des aliments qu’ils consomment.

La certification B-Corp exige qu’une marque se soumette à une analyse approfondie, répondant à plus de 200 questions.

3. Guidez vos clients vers les bons produits – l’importance des filtres !

Si vous investissez dans l’obtention de certifications et de labels de qualité qui comptent pour vos consommateurs, il est crucial pour la découverte et la recherche de produits qu’ils puissent filtrer les listes de produits en fonction de leurs préférences d’achat sur le site e-commerce.

Pourquoi investir dans le contenu des fiches produits si c’est pour ne pas les trouver ?

Si les utilisateurs ne sont pas en mesure de filtrer correctement les listes de produits, leur capacité à adapter leur liste restreinte pour ne contenir que des éléments d’intérêt est sévèrement limitée et ils peuvent être incapables de trouver ce dont ils ont besoin, et donc, passer à côté du bon produit.

Pour pouvoir utiliser des informations clés telles qu’une certification ou un label de qualité comme filtre, il faut anticiper et gérer dans le système central que vous utilisez pour gérer les informations produits. Certains logiciels PIM comme Akeneo PIM Enterprise Edition permettent de mettre à jour facilement toute une gamme de produits, créer des informations qui serviront de filtres, grâce à des règles automatiques basées sur les informations qu’ils contiennent.

L’un des clients d’Akeneo, Bergfreunde.com / L’alpiniste.fr, permet aux consommateurs finaux de filtrer facilement via ce qui compte pour eux en termes de développement durable.

4. Réappropriez-vous vos produits de seconde main

La prise de conscience croissante des problèmes environnementaux et des dépenses raisonées a conduit les consommateurs à acheter davantage sur le marché de la revente. Alors qu’auparavant économiser de l’argent était le principal facteur d’achat d’occasion, les consommateurs sont désormais également désireux de trouver des produits respectueux de l’environnement, des cadeaux qui ont du sens ou d’avoir une expérience plus personnalisée qui n’implique pas de faire les magasins dans de grands centres commerciaux bondés, symbole de la sur-consommation. 

Les grandes enseignes ont vite compris qu’elles avaient tout intérêt à se réapproprier leurs produits d’occasion au lieu de les laisser vendre dans des boutiques dédiées ou des plateformes de revente comme Vinted, Vestiaire Collective, ThredUP ou The RealReal. De grandes marques comme Patagonia et Isabel Marant ont montré qu’il était possible de vendre des produits d’occasion aux côtés de nouveaux articles ; d’autres marques peuvent également profiter de la tendance en proposant des programmes de rachat ou des options de recyclage en échange de bons de réduction ou de revente facile pour les produits usagés.

Promouvoir les produits d’occasion aux côtés des nouveaux nécessite une approche différente de la façon dont les produits sont découverts et décrits en fonction des canaux de vente. C’est là que les meilleures pratiques de la Gestion de l’Experience Produit (PXM) entrent en jeu dans le cadre de l’implémentation d’un PIM. Vous gagnerez du temps et vous vous assurerez de la qualité des données produits si vous héritez des informations produits depuis une source de confiance que vous avez construite (même de collections les plus anciennes) plutôt que de tout recréer.

Exemple d’un de nos clients Isabel Marant qui a lancé sa boutique de vêtements de seconde main “vintage”, disponible en ligne depuis le mois de juin dernier.

Les jeunes consommateurs en particulier comprennent que la consommation raisonée et la participation à l’économie circulaire sont essentielles pour réduire l’impact climatique. Conséquence directe de leur prise de conscience et de position, la génération Z est en grande partie à l’origine de la croissance du marché du luxe d’occasion.

Et comme c’est devenu un enjeu majeur dans le monde entier, ce n’est pas uniquement limité à l’industrie de la mode. Et parce qu’il vaut mieux réparer que remplacer, la France a lancé l’indice de réparabilité en 2020 pour les équipements électriques et électroniques, et prévoit de le remplacer par un indice de durabilité, dans lequel les fabricants divulgueront non seulement le degré de réparabilité de leurs produits, mais décriront également le cycle de vie complet, pour chaque produit.

Autre client d’Akeneo, la startup française Back Market qui revend des PlayStations et des appareils électroménagers ainsi que des smartphones, a levé 335 millions de dollars en mai 2021.

5. Passez à une solution d’expédition plus respectueuse du climat et réduisez les emballages

La demande de livraisons toujours plus rapides dans le e-commerce n’a jamais été aussi élevée. Déjà aujourd’hui, le transport mondial de marchandises représente 8 % des émissions mondiales de carbone, et la logistique du dernier kilomètre représentant une grande partie de cette empreinte.

Des moyens efficaces pour réduire l’impact des expéditions du e-commerce sont déjà disponibles et continueront de se développer. Les principaux transporteurs, dont DHL, FedEx et UPS, proposent des programmes respectueux de l’environnement telles que la facturation sans papier, l’expédition neutre en carbone via la compensation carbone et des options d’expédition plus écologiques, notamment les vélos et les véhicules électriques.

Vous pouvez également réduire la livraison du dernier kilomètre en établissant des points de retrait pratiques à proximité des clients ou des partenaires afin que les commandes puissent être déposées en un seul arrêt au lieu de se rendre chez chaque client individuellement. Dans tous les cas, affichez clairement les possibilités que vous offrez près des informations produits. N’attendez pas le choix de l’expédition. 

Les enseignes utilisent souvent des cartons de taille standard pour expédier tous les articles et remplissent l’espace libre avec du matériel d’emballage supplémentaire. L’expédition d’articles dans des boîtes plus petites évitera non seulement les matériaux d’emballage et les déchets inutiles, mais économisera également de l’espace sur le transport, le rendant plus respectueux de l’environnement. Étant donné que les emballages représentent une grande partie de l’empreinte carbone du e-commerce, il s’agit d’un levier de réduction très important pour votre entreprise.

“Nos cartons sonf faits avec des cartons qui ont un passé”. Chez Zara, tous les cartons qui arrivent en magasin sont réutilisés jusqu’à 5 fois avant d’être recyclés pour créer des cartons pour les commandes en ligne.

Prêts à passer à l’action et à améliorer les informations produits clés que vous partagez avec vos clients pour faire la différence ? Cela peut sembler un énorme cap à passer au début si c’est quelque chose que vous n’avez pas encore commencé à mettre en œuvre. 

Mais comme mentionné précédemment, partager la manière dont vous minimisez votre impact carbone peut avoir des impacts significatifs sur la fidélité de vos clients et la croissance de votre entreprise. Tout le monde chez Akeneo est là pour partager son expertise et vous guider tout au long de ce voyage vers une entreprise transparente. Tout ce que vous avez à faire, c’est de demander !

Les commentaires sont fermés.

Voir aussi...

Les couleurs de l’automne accueillent les nouveautés d’Akeneo.

Cette nouvelle version d’Akeneo – Fall Release – propose de nouvelles fonctionnalités pour toujours plus de bénéfices. Et, depuis le début d’année, c’est plus de 70 mises à jour du PXM Studio qui ont été réalisées et documentées dans le “help center” du site web. Ces nouveautés démontrent notre engagement continu pour des innovations “cloud…

En savoir plus